Actus

14/06/2016

L’Half de Chantonnay béni des dieux

posté à 04h29

Je pense que les dieux ont eu envie de nous bénir en ce dimanche 12 Juin. Une bénédiction qui s’est symbolisée par une pluie intermittente tout au long de la journée.

Malgré cela, je prenais le départ de ce triathlon avec envie comme à chaque fois même si le curseur « plaisir » était forcément bloqué à un niveau inférieur avec cette météo maussade. Le fait d’avoir une bonne partie de ma famille et belle famille sur ce triathlon me faisait penser qu’il y aurait forcément de bons moments à tirer de cette journée au final.

Ce triathlon a été très…solitaire pour moi. En effet dès le départ natation je pars vite, me fait passer par 2 nageurs, chatouiller les pieds par un autre derrière moi puis…plus rien. J’en voit 2 devant, je ne sens et ne vois rien derrière, l’effort est donc à mettre sur l’orientation (avec des bouée très lointaines par moment) et la glisse. Je sors 3ème de l’eau et 2ème du parc à vélo. Avec une ceinture porte dossard et un casque à mettre je ne perds pas beaucoup de temps en général, je suis souvent pressé d’aller faire mon tour avec mon BMC !

A vélo, je suis sur les freins, après la perte d’un bidon, je sais qu’avec un seul bidon ca ira mais qu’il ne faudra pas trop s’écarter quand même ! Les virages ne me sont pas favorables car je n’ai vraiment pas envie de prendre de risques, je freine donc plus que de raison parfois mais sur un parcours en ligne, les trajectoires sont prises à l’aveugle et ne permettent pas les repères, encore moins par temps de pluie. Je rejoins la tête vers le 35ème kilomètre et finirais ainsi la partie vélo, en gestion de mon effort avec comme accompagnateur une moto que je n’aurais jamais réussi à rattraper ! ;)

Arrivé à la 2ème transition je savoure. Eh oui après la natation avec des lunettes pleines de buée, un vélo derrière une visière pleine de gouttes de pluie, je vais enfin pouvoir voir le monde de mes propres yeux et donc plus clairement ! Le course à pied est sympa, un jolie parcours avec pas mal de relances, une petite descente en lacet (je l’ai renommé l’Alpe d’Huez pédestre durant la course) et une jolie montée qui suivait la descente de cette Alpe d’Huez. Chaque passage sur la ligne me faisait sourire car j’avais des supporters de choc qui donnaient de la voie pour m’encourager, c’est vraiment sympa de courir dans mon « fief d’adoption » avec la famille venu partager ce bon moment malgré la pluie.

J’étais tout de même content d’en finir car je sentais mon corps pressé d’aller se sécher !
J’ai ainsi gagné l’Half de Chantonnay avec une avance confortable que je n’ai pas cherché à faire fructifier ou à gérer. J’ai simplement fait mon effort, que ce soit pour une victoire ou pour une place plus loin, on est tous égaux à ce niveau là, on doit faire du mieux qu’on peut, le triathlon étant avant tout un effort solitaire qu’on doit faire pour soi si on veut continuer de s’amuser dans ce sport.

 


Autre news:
18/09/2018 : Half Royan, à 4 semaines de la grande messe !
25/07/2018 : Triatbreizh 2018
11/06/2018 : Alpsman, un mythe en devenir !
15/05/2018 : L'Half Ironman Pamplona pour une reprise espagnole!
03/01/2018 : Corrida de Magné…et bonne année !
29/11/2017 : Ironman Cozumel, last step before KONA !
17/10/2017 : On accélère pour la Coulée Verte!
17/08/2017 : Ma longue journée dans les montagnes
12/08/2017 : A nous deux
28/07/2017 : Racontes moi tes vacances


» Consulter les archives

RSS