Actus

07/09/2020

Half Frenchman #1 - Casteljaloux

posté à 11h27

ENFIN! C’est reparti pour les triathlons en 2020. Quel pied de remettre un dossard. Mais quelle étrange sensations de retrouver l’ambiance d’une ligne de départ natation, surtout quand on est mal placé dans le SAS élite et qu’on part dans la (petite) meute de triathlète pleins de testostérone qui envoie balancer les bras à droite “PIM”, à gauche “BAM”. Vous l’aurez compris, j'ai un peu galéré sur la première partie de natation, à me battre plutôt que de pouvoir poser ma nage, que je sais avoir amélioré sur cette dernière année. Il m’aura fallu plus de 500m et un groupe de tête ayant pris la poudre d’escampette pour pouvoir enfin m’appliquer à avancer dans l’eau. Une fois tout seul, plus personne devant, plus personne dans mes pieds, j’étais bien! Sorti en 6ème position après une nat’ à 1’23/100m de moyenne tout seul, OUF les progrès se voient quand même! Place au vélo.

Le départ vélo me semble plus compliqué, je crois que le fait de maitriser la natation me permet de me mettre plus dans le dur dans ce domaine, mais du coup, d’en pâtir ensuite pour refaire travailler les membres inférieurs. Quoi qu’il en soit je prend mon rythme en cherchant mon allure sans me soucier du groupe de 3 qui rentre sur moi. Le petit temps mort à leur retour me fait retrouver un second souffle bienvenu. Malheureusement, je vois qu’un espagnol qui galope beaucoup trop vite reste bien sagement dans les roues à distance sans vouloir passer sa roue avant en tête de groupe. ca énerve Thomas Navarro tout comme moi et je commence à réfléchir à une tactique pour l’exclure du jeu. J’attend un des rares moments où il passe devant pour respirer un grand coup et mettre un coup de pétard. Genre un gros coups de pétard , pas le pétard mouillé. Je baisse la tête et appui fort sans me relever, on fera les comptes d’ici 5-10 bornes, avant ça, un bon moment de sufferfest m’attend. Dans ma petite entreprise, je vois le petit point au loin se rapprocher. Devant ce petit point la voiture ouvreuse...tiens tiens je rattrape l’homme de tête, cool ça! Une fois rentré, je tente une petite attaque pour tester l’usure de Dylan Magnien, le mec ne bronche pas et suit assez facilement...bon ok, il galope le bougre et arrive à rouler pas trop mal, on reste donc ensemble jusqu’à la dépose du vélo ou il me colle 20” sur la transition velo-cap et part sur un rythme énorme. Ce sera sans moi, j’ai mal aux jambes!

Dès le départ à pied, c’est compliqué. Mes jambes ont pas mal souffert à vélo et ne m’aident pas beaucoup à avoir la foulée que je recherche. Il va être long ce semi. La période d’un an sans compétition n’aura pas renforcé le corps, c’est bien normal, le retour aux fortes intensités se faisant pour moi en compétitions, ça devrait aller de mieux en mieux pour la suite. A partir du 7ème, c’est mon ventre qui me tord les boyaux, il fera des siennes jusqu’au 15ème et une arrêt express dans les bois...pour pouvoir finir plus dans la sérénité une fois passé en 3ème position avec une marge suffisante sur le 4ème.

Une arrivée en 4h01, pour une rentrée, elle fut bonne pour moi avec un vélo plus fort que prévu qui a impacté ma course à pied ou j’ai beaucoup subi suite aux efforts consentis au préalable. La place me satisfait grandement et me laisse entrevoir la suite sereinement avec Libourne le 19/09 et Hourtin le 11/10 pour boucler le Frenchman Series 2020!

 


Autre news:
22/09/2020 : Frenchman Series Acte 2 : Libourne
18/09/2020 : Test du RUNN Smart Treadmill
25/11/2019 : Marathon de San Sebastien : PR sous les 2h32’!
25/09/2019 : Balneaman 2019
17/09/2019 : Triathlon S de Niort
10/09/2019 : Triath’long U Côte de Beauté
11/07/2019 : Combine XS+S de Verruyes
18/06/2019 : 70.3 Les Sables d’Olonne
03/06/2019 : Flat, Fast and French (and HOT)
06/05/2019 : Retour de Lacanau sans compléter la collection


» Consulter les archives

RSS