Actus

25/07/2018

Triatbreizh 2018

posté à 12h15

En ce mois de Juillet j’avais coché le Triatbreizh non pas comme un objectif mais pour relancer la machine après une bonne coupure post-Alpsman. La date de cet Half Ironman collait exactement avec le timing que je m’étais mis en tête de 2 semaines OFF suivis de 4 de reprise active pour commencer à voir la condition s’améliorer jusqu’au jour de la compétition. En plus de la date qui me convenait bien, le triathlon en lui-même m’était familier car j’avais pu y prendre une seconde place il y a 2 ans derrière un très costaud Sylvain Sudrie et grâce, il faut bien se l’avouer, à un ennui mécanique de Cyril Viennot cette journée-là. L’ambiance et les parcours m’avaient ravis et j’y retournait donc plein d’envie en sachant que j’allais, si tout allait bien, passer une belle journée.
Etant sur place la veille, j’ai pu effectuer une partie du parcours cycliste. Bien m’en a pris car les routes empruntées étaient superbes par endroit, le mot d’ordre n’étant pas à la visite touristique pour la journée du dimanche, je profitais donc du samedi pour me laisser aller à regarder les paysages !
Dimanche matin, 8h30, le départ natation est donnée dans une légère brume. Départ dans l’eau, je m’excite un peu trop à vouloir faire le « START » et m’asphyxie comme jamais ! Après 2 ou 3’ de moulinette excessive, je sens un gros coup de moins bien me scotcher. L’erreur est faite, il faut maintenant se concentrer à glisser en récupérant un maximum de force pour relancer et ne pas rester englué dans la masse. Heureusement la lumière revient assez vite et je peux de nouveau réfléchir…et c’est justement ce qui m’a manqué en ce départ natation. Je nage presque au milieu de la rivière avec le courant de face ! Le courant étant plus fort au milieu que sur les côtés tout le monde nage sur ma droite au bord de la rive. Je suis à gauche d’un gars qui est à gauche d’un groupe. La manœuvre droite, droite devient obligatoire ! Je passe donc à droite du bonhomme qui tire un peu trop de bords pour moi et vois ainsi le groupe de tête derrière les 2 fuyards que sont Le Toquin et Sudrie (en relais) qui nous mettrons 3’. Deux excellents nageurs donc pas de panique. Mais voilà qu’un imbécile qui avait décidé de faire le départ se sens faiblard et laisse la cassure avec le groupe de tête qui se détache donc ! Observant ça, je remonte tranquillement sans me (re)mettre dans le rouge et fais mon propre tempo. Je suis donc en tête du groupe de chasse à la bouée du demi-tour et…je vous épargne tout le retour car je nage seul avec le groupe de tête 30m devant, plus personne dans mes pieds…puis 20m, puis 10m et je réussi à rentrer à 100m de la sortie de l’eau ! Une cassure qui m’aura value un peu d’effort pour pas grand-chose finalement ! Tant pis, je suis heureux d’avoir nagé correctement et surtout d’avoir pu rentrer tout seul sur ce groupe qui m’aurais semblé « tranquille » si j’avais fait ce retour dans les pieds ! Je sors 7ème de l’eau et tenez vous bien, 4ème du parc après la première transition. Ah oui il ne faut pas longtemps pour mettre une ceinture porte dossard et un casque ! Les autres ont du prendre un café vu l’heure matinale de cet Half !
A vélo, premiers coups de pédales et grosse galère à enfiler mes chaussures Giro. J’ai opté pour l‘utilisation du modèle Techlace, pas conçu pour le triathlon mais je suis tellement bien dedans que j’ai effectué quelques modifications sur la chaussure pour pouvoir l’enfiler correctement après T1. C’est une technique qu’il faudra encore éprouver un peu mais j’aurais ces chaussures à Hawaii car elles rendent extrêmement bien la puissance déployée sur les pédales. Le début du parcours est plutôt costaud sur les 15premiers kilomètres. Ça permet de bien se mettre en jambe mais il ne faut pas non plus exploser d’entrée ! Je gère bien tout le vélo et reprend le second aux environ du 30ème kilomètre. Mais voilà le premier n’est jamais en ligne de mire. Son niveau vélo de l’année précédente étant très moyen, je m’imaginait le reprendre avant la mi-course et pouvoir creuser assez d’écart avant la course à pied où là aussi, comme en natation il excelle. Etant un habitué des courtes distances, il possède ce profil nageur/coureur qui lui permet d’être parmi les meilleurs français de cette discipline. Mais là il fait jeu égal avec moi à vélo. Heureusement mon capteur de puissance me rassure sur la puissance que je développe, je ne suis pas planté, c’est simplement devant que ça va plus vite que prévu. J’évacue cette pensée de « compétition » et fait mon bonhomme de chemin. En posant le vélo je sais que sauf ennui pour lui, il restera en tête, il ne me reste plus qu’a courir autour du 3’50 annoncé au coach pour faire ma course complète dans les 3 disciplines.
Je pars autour de 3’50 puis le GPS m’annonce que je descends sur du 3’45/km. Ca va, ce n’est pas un rythme qui m’est très facile mais que je peux tenir quand même un bon bout de temps. Le parcours à pied composé de 2 boucles permet de voir où on en est. Le premier, bien trop loin comme prévu, derrière ça se bagarre à environ 4’. C’est assez pour ne pas m’affoler mais pour garder un train correct comme celui que j’ambitionne autour de 3’50/km. La course à pied se passe bien, c’est dur par moments mais je tiens la régularité dans mes allures et je termine ce semi un peu plus long en distance (21,4kms) à l’allure de 3’48/km. Satisfait de ma performance, moins de ma place car je m’imaginais une autre course vu la startlist mais le vainqueur fut d’un meilleur niveau que prévu ou qu’observé précédemment.
Bilan positif sur cet half sympa en bretagne. Je vous le conseil si vous faite du triathlon et que vous cherchez un beau tri à faire dans l’ouest avec crêpe et bière à l’arrivée ! La forme est déjà bonne, pas exceptionnelle mais elle permet d’envisager les quelques marches qui me restent à gravir pour arriver au top le 13 octobre prochain. Avant cela il y aura une répétition générale le 15 Septembre prochain presque à la maison sur le Triathlon Half de Royan. Une épreuve superbe dans un cadre superbe avec des organisateurs au top, je crois qu’on va se régaler !

 


Autre news:
18/09/2018 : Half Royan, à 4 semaines de la grande messe !
11/06/2018 : Alpsman, un mythe en devenir !
15/05/2018 : L'Half Ironman Pamplona pour une reprise espagnole!
03/01/2018 : Corrida de Magné…et bonne année !
29/11/2017 : Ironman Cozumel, last step before KONA !
17/10/2017 : On accélère pour la Coulée Verte!
17/08/2017 : Ma longue journée dans les montagnes
12/08/2017 : A nous deux
28/07/2017 : Racontes moi tes vacances
04/07/2017 : Pour toi mon pote


» Consulter les archives

RSS