Actus

01/12/2014

Marathon de La Rochelle

posté à 08h10

Voilà c'est fait! Premier marathon et...ça fait mal!

Je dirais même, mal aux fesses pour être plus précis.

Pour un rapide résumé de ma course, sur la ligne de départ, en parlant avec Julien Bouleau, un camarade Niortais que j'ai eu l'occasion de croiser sur quelques course à pied, je me suis dit que sa vitesse cible me semblait sympa (3'36 au kilomètre). Quand il m'a dit "Si tu es sur de ta préparation, ça passera", j'ai pensé "Soit sur de ta préparation" puis..."euuuh quelle préparation?"

Enfin, tant pis, pas d'état d'âme il faut savoir tenter des choses au risque d'exploser pour se connaître un peu mieux...sur un premier marathon, on peut que chercher à se connaitre mieux de toute façon!

Dès le départ, je me cale sur le tempo cible et on se retrouve assez vite à 2 avec Julien. Tout se passe bien, on discute de temps en temps et j'essaye de lui passer quelques relais lorsque le fort vent souffle dans les parties dégagées du circuit. Il me parait très fort et c'est au bout de 20 kilomètres, quand on court avec un mec en relais, que je me dis qu'il se promène. En effet, Mr discute avec lui, "Allez-y faites la causette, moi j'en ch** un max!!"

Passé la mi-parcours je les laisse discuter ensemble, je ne me sentais plus concerné par leur conversation :p
Cela faisait déjà quelques kilomètres que je me disais, "tiens encore un peu, ça va aller mieux bientôt" mais le passage du semi m'a fait comme un TILT dans la tête, finis de se battre pour rester dans sa foulée, je gère mon rythme. Du coup je passe environ en 4' au kilomètre puis d'un coup ça va beaucoup moins bien, ma jambes gauche refuse de faire de réelles enjambées, la fesse gauche me tire extrêmement et ça fait très mal. Trop mal pour pouvoir courir décemment. Je ne cours alors plus mais le beau temps m'aide énormément à voir le positif dans ma situation, un ciel bleu magnifique, pleins de coureurs qui me doublent en me disant "Accroches-toi" et autant d'encouragements de la part des spectateurs qui voient certainement ma détresse dans ma démarche claudicante(***jolie expressions n’est-il pas?***)...

Je n'ai alors plus qu'un objectif, rallier l'arrivée, je la veut moi ma bourriche d'huitres!! Le temps n'a plus vraiment d'importance car je n'ai plus le choix dans mes allures, c'est sauve qui peut, le tout étant d'essayer d'avancer en gérant cette pointe et ce pincement dans la fesse et la jambe gauche du mieux que je peux. Je cours sans mental (plus d'objectif) mais sans cerveau non plus car celui-ci me dirait d'arrêter ou encore pire, de me morfondre sur mon sort. Ça c'est impossible, je fait du sport pour m'amuser avant tout, les performances et leur analyse, je laisse tout ça à ceux qui ont le temps de ne rien faire d'autre!!!

Et enfin l'arrivée, dans un premier temps je me dis "Cool ça va enfin s'arrêter", puis en voyant où je vais je me dis "Oh c'est pas vrai, on arrive sur des pavés, la vacherie(pour être poli)". Heureux d'en finir parmi tous ces adeptes de la course à pied. J'aime ça mais je ne dirais pas, à l’heure actuelle, que je suis pressé d'en refaire un.

J'avais promis quelques enseignements à tirer de ma préparation et de mon marathon, en voila quelques-uns :

Règle n°1 : éviter de se rendre compte que ses chaussures sont rapées 2 semaines avant le marathon, ça éviterais de faire un marathon avec des chaussures rapées justement.

Règle n°2 : faire des sorties longues d'environ 25/30kms mais avec des tempos sur 10/15kms autour du rythme ciblé lors du marathon.

Règle n°3 : pour préparer un marathon, il ne faut peut-être pas faire les mêmes volumes dans les 3 sports que lorsque l'on fait un triathlon.

Voila pour les petites pensées du jour sur la semaine écoulée. En parlant de ça petit résumé de la semaine écoulée et du mois de Novembre :

NATATION : 3 séances pour une totale de 6000m
VELO : 2 sorties et 1h de HT pour un total de 125.04kms
COURSE A PIED : 2 sorties pour un totale de 52.6kms.

Sur le mois de Novembre j'ai 32800m de natation, 716.2kms de vélo et 214.1kms de course à pied (NOUVEAU RECORD!!).

Pour comparer avec le mois de Septembre ou j'ai fais 2 half-ironman, j'avais pour ce mois-ci 31300m de natation, 957.4kms de vélo et 99.6kms de course à pied. Ça peut donner raison à la règle n°3 tout ça...

 


Autre news:
11/06/2018 : Alpsman, un mythe en devenir !
15/05/2018 : L'Half Ironman Pamplona pour une reprise espagnole!
03/01/2018 : Corrida de Magné…et bonne année !
29/11/2017 : Ironman Cozumel, last step before KONA !
17/10/2017 : On accélère pour la Coulée Verte!
17/08/2017 : Ma longue journée dans les montagnes
12/08/2017 : A nous deux
28/07/2017 : Racontes moi tes vacances
04/07/2017 : Pour toi mon pote
30/05/2017 : Flat, Fast and French --> c'est du "Fat"!


» Consulter les archives

RSS